L'âge de la fraicheur

Publié le par Tane

L'âge de la fraicheur

Visite à une petite dame. Eté indien.

Je me maudis sur le vélo d'avoir gardé mon petit pull marron. J'ai trop chaud, j'arrive presque dégoulinante...

Elle m'ouvre la porte. J'aperçois son sourire sous au moins trois couches de grosses laines et elle me dit :

"Vous avez gardé vos tenues d'été, vous n'avez pas trop froid ?!"

 

Elle ne sort que le jeudi, pour le marché. Voilà donc 7 jours déjà qu'elle n'a pas senti la chaleur du soleil sur sa peau fine comme un papier de cigarette.

 

Alors j'accepte de venir me mettre au chaud sur un fauteuil douillet et de boire une infusion. 

Publié dans Vie pastorale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article